Des nouvelles de fibrile

Mise à jour : 21 mai 2021

Les travaux sont repartis!

  • Avec le retour du printemps, la construction du réseau est repartie. Vous risquez de croiser l’une de nos équipes de techniciens qui s’affairent à installer la fibre optique sur notre territoire.

Où en sont les travaux?

  • Les travaux de construction ont repris depuis le début du mois de mai. Puisque le bureau de projet nous remet les données sur l'avancement des travaux qu'une fois par mois, nous n'avons pas accès aux données pour les travaux actuellement en cours.

    Nous communiquerons ces informations dès qu'elles seront disponibles.

Le projet de déploiement de la fibre optique sera impacté par la crise sanitaire causé par la COVID-19?

  • La pandémie du COVID-19 que nous connaissons actuellement bouleverse grandement nos vies et impacte l'avancement des projets en cours. Nous tenons à être transparents et vous tenir informé des développements affectant le déploiement du projet de fibre optique sur le territoire de la MRC de Coaticook.

    La situation due à la crise sanitaire actuelle évolue de jour en jour et parfois, d’heure en heure. Dans ce contexte, il est prématuré de tenter d’évaluer quel sera l’impact sur la date de mise en service du réseau. Nous vous tiendrons informé de tout développement majeur affectant le projet et du retour au travail de nos troupes!

Est-ce que le projet de déploiement de la fibre optique sur le territoire de la MRC a toujours lieu?

  • Oui, le projet n’a jamais été remis en question. Il s’agit toujours de desservir le même nombre de foyers, soit 3000 portes mal desservies et de déployer 905 km de fibre optique sur le territoire de la MRC de Coaticook.

En quoi consiste le projet de fibre optique?

  • La fibre optique est, à ce jour, la meilleure technologie offerte. Elle est plus rapide et offre une meilleure connexion. Le projet de déploiement de la fibre sur le territoire consiste donc à offrir une alternative aux technologies désuètes existantes en offrant la fibre optique jusqu’à la maison (FTTH) à tous les foyers mal desservis.

Est-ce que ma propriété sera desservie par le projet de déploiement de fibre optique?

  • Il est possible de vérifier si votre propriété compte parmi les 3000 foyers identifiés mal desservis en consultant la carte interactive sur le site Web de Fribile.ca et en y inscrivant votre adresse.

Est-ce qu’il y a un retard dans le déploiement du projet?

  • Nous rencontrons certains délais dans le déploiement du projet. Les foyers identifiés mal desservis auront tous accès à la fibre, selon les plus récents dénouements, vers la fin 2022.

Pourquoi est-ce qu’il y a des retards?

  • En cours de route, nous avons eu à revoir notre modèle d’affaires afin de nous assurer de la pérennité du projet à long terme en considérant les changements rapides des habitudes de consommation de télécommunication (téléphone fixe, internet et télévision). Avec un potentiel de 3000 portes à desservir il s’avérait davantage risquer de penser opérer notre réseau par nous-mêmes. Nous avons donc approché des opérateurs existants afin de voir ce qu’ils avaient à nous proposer et comparer les coûts d’opération. Ces négociations ont pris plusieurs mois et nous pensons pouvoir arriver à une entente d’ici quelques semaines. Dans ce contexte, la construction physique proprement dite n’a pu débuter puisque le choix de l’opérateur détermine certains équipements de télécommunication qui sont installés sur le réseau.

Est-ce que les travaux ont commencé?

  • Oui, les étapes préliminaires à la construction du réseau ont été entamées depuis près d’un an. Afin de comprendre l’ampleur d’un tel projet, voici un résumé des grandes étapes de la construction d’un réseau de fibre optique :
    1. Étape administrative : Bien que moins concrète, cette étape est somme toute très importante. Nous avons dû obtenir plusieurs autorisations de propriétaires d’infrastructures, du CRTC, de bailleurs de fonds, etc. Nous avons dû embaucher un bureau de projet pour orchestrer ce déploiement, acquérir des terrains pour nos infrastructures civiles, etc. Cette étape préliminaire aux « travaux » représente plusieurs mois de travail.
    2. Les relevés terrain : Cela consiste à étudier en détail la future ligne qui portera la fibre optique. Les releveurs vérifient l’état actuel des poteaux ainsi que les torons en plus d’évaluer la meilleure solution pour y installer la fibre, soit aérienne ou souterraine. Chaque kilomètre est caractérisé et marché.
    3. Les mises en plan : Cette étape a pour objectif de mettre sur plan le réseau qui sera construit à la suite des relevés qui ont été effectués. Avec ces mises en plan, il est possible de faire les demandes de permis pour la construction du réseau.
    4. Demandes de permis : Il est nécessaire de faire des demandes de permis pour chacun des poteaux qui portera le réseau, étant donné qu’ils sont la propriété d’Hydro-Québec, de Bell Canada, ou d’Hydro-Coaticook. Rappelons qu’il s’agit d’un projet de 905 km soit plusieurs milliers de poteaux et de demandes de permis.
    5. La construction : Une fois les permis valides en main, selon le cas, nous pourrons commencer l’installation de la fibre. À l’image d’un iceberg, cette étape est la partie visible du projet.
    6. Branchement aux maisons : Une fois la fibre installée, la dernière étape consiste à brancher les maisons. Les résidents doivent s’abonner au service pour qu’ensuite, un technicien rende accessible le service à la maison.
  • À ce jour, les relevés terrain et les mises en plan vont bon train. Considérant le changement du modèle d’affaires, on peut donc conclure que sur le terrain, l’avancement des travaux se passe bien.

Est-ce que la construction du réseau a débuté?

  • Oui, la construction a débuté! Selon les secteurs, vous pouvez remarquer de la machinerie un inhabituelle! L’enfouissement de la fibre se fait lorsque le sol n’est pas gelé. La construction du réseau aérien, tant qu’à lui, peut se poursuivre tout au long de l’année.

Est-ce possible de consulter les infolettres déjà publiées?

  • Oui. Cliquez ici pour consulter les infolettres déjà publiées.